Intercom Bernay Terres de Normandie - La transition énergétique - Intercom Bernay Terres de Normandie

La transition énergétique

L’Intercom met en œuvre un plan d’actions TEPOS depuis 2017

L’Intercom Bernay Terres de Normandie s’est fortement investie dans la transition énergétique ces dernières années notamment en approuvant le 28 septembre 2017 un programme « TEPOS » (Territoire à Energie Positive), démarche initiée par l’ex-Intercom Risle et Charentonne fin 2015 dans le cadre d’un appel à projet du Département de l’Eure en partenariat avec l’ALEC 27.

Qu’est-ce qu’un TEPOS ?

Un Territoire à Energie Positive (TEPOS) est un territoire dont les besoins en énergie ont été réduits au maximum et qui se donne les moyens de les couvrir totalement avec des ressources renouvelables locales (éolien, bois, biogaz, solaire, etc.).

Le projet TEPOS initié en 2015 sur le secteur de l’ex Intercom Risle et Charentonne

Un diagnostic du territoire de l’ex-Intercom Risle et Charentonne a été réalisé en 2015 pour définir le « profil climat-énergie » de ce territoire, c’est-à-dire connaitre les consommations énergétiques, les types d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre par secteurs (transport, bâtiments, activités économiques, agriculture, …).
Après avoir établi le profil climat-énergie du territoire, des objectifs de réduction des consommations énergétiques et de développement des énergies renouvelables ont été définis pour atteindre en 2050 l’équilibre entre consommations d’énergie et productions d’énergies renouvelables et locales sur ce territoire. Pour atteindre ces objectifs, un programme d’actions a été élaboré avec l’aide de tous les acteurs locaux (Collectivités, habitants, entreprises, associations, …) sous forme d’ateliers participatifs et de rencontres à l’automne 2016.

Ce programme est composé de 32 actions permettant d’agir sur 11 thématiques :
– Développer les transports durables
– Développer les énergies renouvelables
– Favoriser l’approvisionnement alimentaire localement en promouvant une agriculture respectueuse de l’environnement
– Maîtriser les consommations électriques de l’éclairage public
– Améliorer la performance énergétique et développer le chauffage des serres agricoles avec des énergies renouvelables
– Encourager les projets de rénovation énergétique de l’habitat individuel et collectif
– Engager des actions de rénovation énergétique des bâtiments publics
– Développer la production d’énergie à partir du bois de chauffage et encourager le développement de filières locales de matériaux naturels pour la construction
– Promouvoir des opérations d’aménagement « durables », c’est-à-dire intégrant les enjeux environnementaux
– Mobiliser les acteurs du territoire pour les aider à mettre en œuvre des actions concrètes de réduction des consommations énergétiques et de gaz à effet de serre mais aussi développer des projets de production d’énergie renouvelable
– Réaliser des actions de sensibilisation et d’animation pour tout public sur ces enjeux
– Préserver et restaurer la biodiversité

Plusieurs actions ont déjà été lancées, et devraient permettre d’atteindre les objectifs nationaux et régionaux en matière de production d’énergie renouvelable fixés pour 2020, sur une partie du territoire. On peut citer :

– l’étude sur les déplacements des habitants du territoire dont l’objectif est de mieux comprendre les besoins de déplacements et pouvoir les améliorer mais aussi encourager les déplacements sans voiture pour diminuer les émissions de CO2 ;
– la mise en œuvre d’une animation pour faciliter le développement des énergies renouvelables locales notamment en apportant un appui à tous ceux qui ont un projet de production d’énergie renouvelable sur le territoire (à partir d’énergie solaire ou éolienne ou de biogaz, …) avec la possibilité d’une participation citoyenne et publique au financement du projet ;
– une mission d’accompagnement des communes pour les aider à réduire leurs consommations d’énergie ;
– l’organisation en octobre et novembre 2018 de « balades thermographiques » avec les habitants qui permettront d’identifier à l’aide d’une « caméra thermique » les déperditions de chaleur des maisons ;
– une étude du potentiel local de production de bois de chauffage dans un objectif de développement de chaudières collectives fonctionnant au bois.
Plusieurs actions du programme bénéficient de financements de l’Etat à hauteur de 80% (convention « Territoire à Energie Poisitve pour la Croissance Verte »).

L’Intercom est en route pour devenir un « Territoire 100% Energies renouvelables en 2040 »

L’Intercom Bernay Terres de Normandie s’est récemment inscrite dans la démarche lancée par la Région Normandie en partenariat avec l’ADEME pour devenir un « Territoire 100 % énergies renouvelables ». Dans ce cadre, l’Intercom Bernay Terres de Normandie va poursuivre et développer son ambition en matière de transition énergétique avec l’objectif de réussir à produire une quantité d’énergie renouvelable qui puisse équilibrer les besoins énergétiques du territoire à l’horizon 2040.
Un Territoire « 100% énergies renouvelables », est un territoire qui :

– s’engage simultanément dans une démarche de sobriété et d’efficacité énergétique pour réduire la consommation énergétique et dans une démarche de production d’énergies renouvelables à partir de ressources locales, de manière à ce que consommations résiduelles et productions s’équilibrent à l’horizon 2040,
– dont les habitants, leurs élus et les acteurs économiques s’impliquent ensemble dans une gestion et valorisation durable des ressources énergétiques et, plus largement, favorisent un développement économique local, dynamique, à faibles émissions de gaz à effet de serre et économe en énergie et matières premières.
L’objectif global peut se résumer à rationaliser, optimiser pour mieux investir sur un nouveau modèle de développement territorial axé sur la transition énergétique au bénéfice de la création de richesses et d’emplois locaux.
Dans ce cadre, l’Intercom définira un programme de mesures qui couvrira tout le territoire et impliquera l’ensemble des acteurs. Le programme sera formalisé dans un « Plan Climat Air Energie Territorial » (PCAET) que l’Intercom doit obligatoirement avoir réalisé pour 2019.
Des objectifs et des actions seront définis sur les sujets suivants :
– l’optimisation des usages énergétiques : choix pertinent des usages des bâtiments, des moyens de transport, de production et de consommation de biens.
– l’amélioration de l’efficacité énergétique : la performance thermique des bâtiments, les rendements des dispositifs consommateurs d’énergie (chaudières, moteurs, lignes de production, …)
– la réduction des émissions de GES envisagée par secteur (bâtiment, transport, industrie…),
– le développement de l’utilisation et la gestion durable des ressources locales (l’échelle de réflexion pour l’approvisionnement pouvant, selon le type de ressources, dépasser le territoire de l’EPCI tout en gardant comme priorité la notion de circuit court et de proximité),
– la production locale d’énergies renouvelables et l’augmentation de leur part par rapport à la consommation totale du territoire, jusqu’à la couverture de l’ensemble des besoins,
– le développement économique local et l’émergence d’une « économie verte » (développement de nouvelles filières locales, circuits courts et de proximité, impacts sur les filières et les activités existantes, l’emploi local, …).

L’Intercom agit sur son patrimoine et ses compétences : la démarche Cit’ergie

L’Intercom va déployer une palette de mesures pour diminuer ses consommations énergétiques ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre sur son propre patrimoine (bâtiments, véhicules, espaces verts, voiries, …) et concernant l’exercice de ses compétences.
L’Intercom souhaite montrer l’exemple en mettant en œuvre des actions concrètes en matière de sobriété énergétique au quotidien (régulation du chauffage, optimisation de l’éclairage, diminution des consommation d’eau,..) mais aussi en étudiant toutes les solutions pertinentes pour réduire l’empreinte carbone et la consommation énergétique de son patrimoine et ses activités (isolation thermique, système de chauffage à partir d’énergie renouvelable, utilisation de matériaux naturels et locaux pour la construction, promotion des filières alimentaires locales respectueuses de l’environnement,…). Cette démarche est conduite dans le cadre du programme « Cit’ergie » qui est un référentiel européen de labellisation des collectivités exemplaires en matière sobriété énergétique et qui est financé par l’ADEME.

Préserver

15/07/2019

Faucardement du Cosnier
Riverains du Cosnier et habitants de la Ville de Bernay, vous êtes concernés ! Les végétaux du Cosnier seront fauchés
LIRE

Préserver

04/07/2019

Appel à projets éoliens
Les communes de Nassandres-sur-Risle, Mesnil-en-Ouche et l’Intercom Bernay Terres de Normandie s’associent pour lancer un appel à projets auprès des
LIRE
Logo du Plan Climat Air Energie Territorial de l'Intercom Bernay Terres de Normandie

Préserver

18/04/2019

Tous engagés pour un territoire durable !
Face au défi climatique, l’Intercom Bernay Terres de Normandie élabore son Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET). Objectif ? Diminuer
LIRE

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir les newsletters de l'Intercom de Bernay Terres de Normandie et avez pris connaissance de nos mentions légales. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription contenus dans les emails.